Réglementation

Toutes les réponses aux questions sur la réglementation sur les végétaux listés dans l’arrêté du 4 septembre.

Afin d’obtenir la liste des végétaux présentant le plus de risque pour la santé, le ministère des solidarités et de la santé a fait appel aux experts du réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), pour les végétaux allergisants et à ceux de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) pour les autres végétaux à risque.

Ces derniers ont notamment utilisé les données de la bibliographie et celles des centres antipoison afin de pouvoir classer plusieurs centaines de végétaux comportant un risque pour la santé humaine.

A l’heure actuelle, les listes mises en ligne sur ce site internet concernent les végétaux classés par les experts comme étant les plus à risque pour la santé humaine. Certains végétaux (thuya, lierre, laurier cerise) non classés par les experts comme à risque fort pour la santé humaine ne sont donc pas recensés sur ce présent site.

Des informations concernant ces végétaux à risque moyen pourrait être prochainement mises en ligne.

Par ailleurs, les experts de l’ANSES et du RNSA travaillent à fournir une liste de végétaux les plus à risques présents en outre-mer.

Oui, car les connaissances concernant les risques des végétaux sur la santé humaine peuvent évoluer avec le temps.

Par ailleurs, les végétaux les plus à risque vendus exclusivement dans les départements, régions et collectivités d’outre-mer ne sont pas encore listés.

Les « végétaux » concernés par notre site sont soit : des plantes vivantes, des semences, des tubercules, des bulbes, des rhizome. Sont exclus de cette définition le matériel forestier de reproduction, les végétaux vendus en vue de leur consommation, les fleurs coupées, les branches avec feuillage, les arbres coupés avec feuillage, les cultures de tissus végétaux, les mélanges de semences pour gazon au sens de l‘arrêté du 26 juin 2018 susvisé.

Votre question n’apparait pas, merci de la soumettre en cliquant ici.